Jac Atelier

Connecteur batterie arraché iPhone 4S

vue rapprochée connecteurs de batterie

Un pauvre iPhone 4S inutilisable : le connecteur de la batterie a été arraché par la personne qui a essayé de remplacer la batterie. C’est une panne fréquente car le connecteur n’est fixé que par les quatre contacts fonctionnels et deux petits points très insuffisants. S’agit-il d’une erreur de conception ?

Vous pouvez voir entouré en orange les points + et – moins (en haut) et les deux soudures de fixation des pieds (en bas). Ces soudures sont sèches (pas assez chauffées) ce qui est un défaut de fabrication. Les deux soudures de gauches et celle du bas à droite sont reliées au plan de masse qui a une très grande masse thermique. C’est-à-dire que pour atteindre le point de fusion de la soudure on doit chauffer tout le plan de masse. Dans ce cas (et c’est fréquent) les points à souder n’ont pas atteint une température suffisante pour faire correctement fondre l’étain et ce d’autant plus que le corps du connecteur est en plastique très fin et de qualité insuffisante pour supporter la température de fusion de l’étain (380°C) pendant le temps nécessaire pour chauffer les plan de masse. Pour le point + (en haut à droite) le problème est le même mais moins fort (la surface à chauffer est plus petite). Il s’agit d’un défaut de fabrication… Lié à une erreur de conception.

gros plan connecteurs de batteries

Les deux points cerclés en vert servent pour la gestion de la charge à transmettre des infos de la batterie vers la carte mère et inversement.

Du fait que les quatre soudures oranges étaient défectueuses, le connecteur n’était plus tenu que par les deux métallisations des points verts qui ont été arrachées lors du déclipsage du connecteur mâle.

connecteurs arrachés

Sur un circuit imprimé conçu pour être fiable : d’une part, le corps du connecteur doit être fixé solidement (en proportion des efforts prévus pour l’insertion et le retrait du connecteur mâle) et indépendamment des connections électriques fonctionnelles ; d’autre part, les pastilles fonctionnelles à souder doivent être reliées que par des pistes suffisamment larges pour faire passer les courants de charge et de consommation sans perte de charge significatives et suffisamment fines pour ne pas avoir ce problème de masse thermique.

soudure finale

Soudage de deux fils de cuivre sur ce qui reste des pistes concernant les contacts de gestion de charge. On peut observer que la pastille du (+) est en partie arrachée. Elle sera éliminée car non fiable.

Collage à l’époxy d’un connecteur neuf modifié pour laisser passer les deux fils.

Les deux fils sont en place pour la soudure. Le deuxième est assez difficilement visible dans le rond jaune.

Raccord du (+) par l’extérieur. La pastille détériorée a été éliminée.

Soudures des quatre points finalisées. L’iPhone est sauvé !